jeudi 12 mars 2009

Le "Grenelle de la mer" doit démarrer en ce mois de mars

Le ministère de l'Ecologie travaillera sur le sujet en reunissant autour d'une même table experts et représentants des syndicats, du patronat, de l'Etat et des associations, à l'instar de ce qui avait été fait pour le Grenelle de l'environnement.

Le démarrage doit se faire dans le courant de ce mois de mars, dès que les groupes seront constitués, pour une restitution des travaux "courant mai".

Ce Grenelle de la mer, devra traiter l'ensemble des thématiques liées à la mer - biodiversité et ressources halieutiques, pollutions, recherche, énergie, santé etc, précise-t-on au ministère.



Responsabilité française
"La France a le deuxième domaine maritime mondial, elle a une responsabilité particulière", a souligné Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie.

Présente, à travers les territoires et départements d'outre-mer, sur les trois grands océans (Atlantique, Pacifique, Indien), la France a des frontières maritimes avec 30 pays. A elle seule, la Polynésie française rassemble 20% des atolls du monde.



Doutes et inquiétudes
Les écologistes ont salué la démarche mais exprimé leurs inquiétudes sur la place réservée à la pêche, qui traverse une crise profonde, sur fond de surpêche qui, en de très nombreux points du globe, menace le renouvellement des stocks de poisson et donc l'avenir même de ce secteur économique.

"Mélanger transport et pêche dans un même groupe de travail, ça va être assez délicat", a estimé Charles Braine, du WFF, émettant des doutes sur l'efficacité d'une table ronde "où on mélange les dockers, les pêcheurs et les ONG". "La pêche est un enjeu crucial.

video

Un extrait vidéo sur " les sentiers du Littoral " de demain vendredi 13 mars 2009, avec entre autres sur :


video

- Sierra Léone, un paradis en enfer...

video

- Menace bio sur l'archipel des Glénans..

video

- Mirabella V : un jouet grand luxe... et d'autres sujets à découvrir .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire